Du 8 octobre
au 4 décembre


> Du mercredi au dimanche
de 14h à 18h
(fermée les jours fériés)
> Visites guidées gratuites sur rendez-vous, tous les jours sauf lundi
> Entrée libre

Temps forts…


Tous les rendez-vous sont gratuits et sur inscription :
03 88 58 87 55 ou
envoyer un mail à
Service des publics du Frac



Après l’exposition    

Atelier pour les enfants de 7 à 11 ans
> Mercredi 7 décembre
de 14h30 à 16h30

Concert dessiné
L’explorateur du cosmos
par Jean-Charles Andrieu et Matthieu Chiara

(tout public à partir de 6 ans)
> Samedi 17 décembre
de 17h à 18h





Événements passés…


Vernissage et performance de Sophie Nguyen

> Vendredi 7 octobre à 18h30
En savoir +

Atelier peinture pour les adultes en compagnie de l’artiste Émilie Picard
> Samedi 8 octobre
de 10h à 18h
En savoir +

Atelier pour les enfants de 7 à 11 ans avec le collectif d’artistes Terrains vagues
> Mercredi 12 octobre
de 14h30 à 16h30
En savoir +

Rendez-vous pour les enseignants
> Mardi 11 octobre
de 16h30 à 18h
> Mercredi 19 octobre
de 14h30 à 16h

Atelier pour les jeunes de 13 à 18 ans avec l'artiste plasticienne Clara Denidet
> Jeudi 27 octobre
de 10h à 18h
En savoir +

Un week-end
au Frac Alsace

invitation aux artistes Odile Darbelley et Michel Jacquelin, atelier pour les familles avec l'artiste Valérie Graftieaux, visites de l'exposition et des réserves…
> Samedi 5 et dimanche 6 novembre
En savoir +

Atelier pour les enfants de 7 à 11 ans
> Mercredi 16 novembre 
de 14h30 à 16h30

Art-tea-time,
visite de l’exposition suivie d’une discussion à l’heure du thé

> Dimanche 20 novembre
à 15h

Sur-expo,
rencontre avec
Françoise Saur et Robert Cahen
> Vendredi 2 décembre
à 20h
En savoir +

 

Monuments 

 

Une exposition d'œuvres du Frac Alsace conçue par les étudiants
du Master « Critique-Essais - Écritures de l’art contemporain »
du Département des Arts visuels de l’Université de Strasbourg.

 
 

© Frédéric LefeverLes artistes
Ryuta Amae
Ziad Antar
Samta Benyahia
Jacques Braunstein
Peggy Buth
Robert Cahen
Chen Zhen
Stéphane Couturier
Edith Dekyndt
Frédéric Lefever
Andrew Lewis
Françoise Saur
Kristina Solomoukha


Fruit d'un partenariat mené depuis 2009 entre le Frac Alsace et l’Université de Strasbourg, l’exposition Monuments entend faire dialoguer recherche pratique des artistes et réflexion théorique des étudiants-chercheurs en écriture de l’art contemporain. Commissaires de l’évènement, ils ont pu bénéficier d’un rapport privilégié avec la collection et développer ainsi leur regard critique.

Étudiants de la promotion 2015-2017 du Master « Critique-Essais – Écritures de l’art contemporain », nous avons conçu l’exposition Monuments en prenant la notion de culture pour point d’ancrage. En questionnant les rapports entre le groupe et le particulier, l’évènement établit un lien avec les écrits du critique d’art allemand Benjamin Buchloh, né en 1941. Ayant parcouru les thématiques de l’art, de l’individu et de la politique qui lui sont chères, nous nous sommes concentrés sur ses réflexions, cherchant à comprendre ce qu’est une personnalité et l'influence qu'exercent sur elle les représentations dominantes menant à la formation d'un jugement culturel.

Il s’agit par conséquent de confronter le collectif à la personne en tant qu’unité, afin d’interroger les véhicules de la mémoire, de l’histoire, de l’identité. Qu’est-ce qui fait la grande histoire ? Par quels moyens se constituent et se transmettent les mémoires collectives ? Comment se tisse le lien entre l’événement collectif et les expériences individuelles ? Ces dernières sont-elles menacées d’être noyées dans le flux de l'histoire commune ?

Afin d’articuler ces différentes approches du collectif, les œuvres choisies trouvent place au sein de trois axes. Le premier, Lieux intimes, privilégie l’expérience culturelle faite de façon singulière, personnelle. Le second, Désunion, est une tentative d’explorer les tensions liées à l’intégration de l’individu au sein d’un groupe. Nous nous demandons également à partir de quelle limite il perd ses caractéristiques propres, au risque de disparaître dans l’épaisseur de la mémoire commune. Une dernière partie, Adieu à l’identité, soulève cette dissolution du particulier. Elle conduit à la formation de nouveaux lieux communs, dépossédés de toute marque particulière.

Lieux intimes

C’est tout d’abord du point de vue de l’individu que nous choisissons de voir se dessiner la notion de groupe. Ainsi, le premier temps de l'exposition tend à montrer que l’identité collective est avant tout définie comme une association d’expériences individuelles. L’anecdotique, le fragmentaire et le souvenir évanescent constituent l’expression privilégiée de l’identité commune.

Désunion

Si le premier pan de l'exposition est une invitation à s’imprégner de lieux intimes, la désunion, elle, tient en un changement d’échelle, en une inscription dans une histoire et des espaces plus larges. Les œuvres présentées dans cette deuxième voie introduisent une forme de dissolution culturelle de l’individu. Nous élargissons ici notre sphère de réflexion au lieu public ou à la culture mondiale, autant de lieux qui mettent en jeu une identité commune, par des symboles partagés. Ce temps de l’exposition consiste en un espace fragile de survie pour l’individu et son caractère spécifique.

Adieu à l'identité

Les œuvres présentées dans un dernier axe « Adieu à l’identité » - référence empruntée à Benjamin Buchloh - dessinent la disparition du particulier dans le général. Le dialogue et les rapports mutuels explorés dans les parties précédentes s’effacent. Les objets et les symboles, dans lesquels s’inscrit et se transmet l’identité collective, se trouvent privés de significations. Ils perdent donc leur fonction de délimitation d’un groupe. Les lieux, dont nous avons vu qu’ils étaient le théâtre d’une lutte pour l’expression personnelle, se trouvent quant à eux détachés de toute expérience vécue : la fin de notre cheminement fait face à des symboles devenus muets.

Les étudiants du Master 1 « Critique-Essais – Écritures de l'art contemporain »
de la Faculté des Arts de Strasbourg

 
William Blum
Léa Dhieux
Marie Goehner-David
Marielle Goerig
Dascha Hoppenstedt-Silva
Séverin Hutt
Sarah Mathey
Marion Messey
Liisa Rozikova
 


Remerciements

Que soient remerciées Janig Bégoc, Maître de Conférences en Histoire et Théorie des arts visuels à la Faculté des Arts de Strasbourg, responsable du Master « Critique-Essais – Écritures de l'art contemporain », Katrin Gattinger, Maître de conférences en Arts et Sciences de l’art et artiste.




Partenaires

logo_unistra   Logo-Faculté des Arts



 

Mécène

L’exposition Monuments et son programme de rendez-vous de sensibilisation bénéficient du mécénat de l’Office notarial QUIRIN, COUDERT, SCHREIBER & CALDEROLI-LOTZ (Mundolsheim).

Logo Notaria & Associés

 


Financeurs et soutiens du Frac Alsace

Le Frac Alsace au sein de l’Agence culturelle d’Alsace est financé par le ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Grand Est et le Conseil régional Grand Est. Il bénéficie du soutien de l’Académie de Strasbourg. Il est membre de VERSANT EST – réseau art contemporain Alsace et de PLATFORM - regroupement des Fonds régionaux d’art contemporain.




Légendes et crédits

© Frédéric Lefever, Mulhouse, 2001
Détail d'un ensemble indissociable de 15 photographies
C-Print, tirage argentique
Collection Frac Alsace

 
Frac Alsace
Agence culturelle d'Alsace
1 Route de Marckolsheim
à Sélestat (plan d'accès)



frac_contact
  1. Christelle Kreder

  2. Attachée de production, d'édition et de communication
  3. Tél. : 03 88 58 87 55
facebook Frac Alsace

 


frac_telechargement
 
 
 
 
 Partenaires