Membres du comité technique d'achat

 
R. Cahen, Sarkis, F. Petitdemange, A. Séchas (coll. Frac Alsace)
 


Voix consultatives

  • Bernard Goy, Conseiller pour les Arts Plastiques au ministère de la Culture / DRAC Grand Est
  • Pascal Mangin, Président de l'Agence culturelle / Frac Alsace
  • Francis Gelin, Directeur général de l'Agence culturelle Grand Est
  • Marie Griffay, Directrice du Frac Champagne-Ardenne
  • Fanny Gonella, Directrice du 49 Nord 6 Est – Frac Lorraine

Voix délibératives




Emmanuel Guigon


Emmanuel Guigon est directeur du Musée Picasso de Barcelone. Il a été directeur délégué de la programmation des Musées de Besançon. Docteur en Histoire de l'art (Paris I - La Sorbonne, 1985), il a été chercheur à la section scientifique de la Casa de Velázquez, École Pratique des Hautes Études Hispaniques à Madrid, puis conservateur en chef à l'IVAM, Centre Julio González, Valence (Espagne) et conservateur en chef du Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg. Commissaire de nombreuses expositions monographiques et thématiques, il a également publié ces dernières années plusieurs monographies consacrées à la peinture moderne et contemporaine, et a collaboré à de nombreux catalogues d’expositions. Il est Membre de l’AICA et du Centre André Chastel, Laboratoire de recherches sur le patrimoine français et l’histoire de l’art occidental.



Sabine Himmelsbach

Depuis mars 2012, Sabine Himmelsbach est directrice de la HeK (Maison des Arts Électroniques de Bâle). Après des études d’histoire de l’art effectuées à Munich, elle travaille, entre 1993 et 1996, pour différentes galeries de Munich et de Vienne et devient par la suite coordinatrice de projet, organisant des conférences et expositions pour le Steirischer Herbst Festival à Graz, Autriche. En 1999, elle devient directrice du programme d’exposition au ZKM | Center for Art and Media de Karlsruhe. De 2005 à 2011, elle est active comme directrice artistique de la Edith-Russ-Haus for Media Art à Oldenburg, Allemagne. Ses projets d’expositions sont alors “Fast Forward” (2003); “Coolhunters” (2004); “Playback_Simulated Realities” (2006); “Ecomedia: Ecological Strategies in Today’s Art” (2007); “Landscape 2.0” (2009); “MyWar. Participation in an Age of Conflict » (2010) et “Culture(s) of Copy” (2011). Dans le cadre de Tallinn, capitale européenne de la culture 2011, elle organisa « gateways. Art and Networked Culture » pour le musée Kumu Art Museum de Tallinn. À la HeK de Bâle, ses expositions incluent, entre autres, « Sensing Place. Mediatising the Urban Landscape »’ (2012), “Semiconductor: Let There be Light” (2013), “Perspectives on Imaginary Futures” (2014), “Ryoji Ikeda” et “Poetics and Politics of Data”’ (2015). En tant qu’auteure et maître de conférence, elle se consacre à des thèmes liés aux arts médiatiques et à la culture numérique.



Pierre-Jean Sugier

Diplômé de l’École du Louvre en Histoire de l’art, Pierre-Jean Sugier a poursuivi ses études à Paris 12 et Saint-Denis en histoire de l’art et esthétique. Il a travaillé durant 6 années dans des galeries parisiennes, dont deux ans, comme assistant de direction à la Galerie Karsten Greve Paris. Puis il a dirigé le Centre d’Art Contemporain de Rueil-Malmaison pendant 6 ans, où il se consacrait à la jeune création contemporaine et programmait 6 expositions par an, des débats mensuels sur des sujets d’actualités et des problématiques de la création contemporaine. Au début des années 2000, il dirige la communication et les partenariats dans le domaine culturel pour un palace parisien, l’hôtel Scribe. Il coordonne la communication autour des médiums de la photographie et du cinéma. Il organise des partenariats avec la MEP, le Centre national de la Photographie, le conservatoire du littoral… et réalise des expositions de photographie avec Jean-Christophe Ballot, Emmanuel Pinard, Alain Ceccaroli, Olivier Mériel, Vincent Monthiers, Raymond Depardon… Il crée avec Filigranes Editions la collection VISA. Puis il s’installe en tant que comme commissaire d’exposition indépendant. Depuis 2001, il est membre du comité artistique de la Galerie Premier Regard, et depuis 2013, directeur de la Fondation Fernet-Branca à Saint-Louis.



Maren Ruben

D’origine allemande, Maren Ruben est une artiste peintre formée en art visuel qui vit et travaille à Strasbourg depuis 1998. La pratique de Maren Ruben depuis vingt ans est axée sur la peinture, le dessin, l’art du papier ainsi que l’installation. Son travail est accompagné d’une forte réflexion théorique (invitée en 2016 par l’IMERA, institut de l’université Aix-Marseille), d’une grande connaissance de l’art contemporain ainsi que de l’histoire de l’art. Elle participe activement à la vie culturelle régionale, intrinsèquement liée au contexte frontalier. C’est ainsi qu’elle a réalisé et participé à de nombreuses expositions (individuelles et  collectives) régionales, transfrontalières et internationales : à la Kunsthalle Basel (CH) ; à la FABRIKculture Hégenheim (F) ; au Musée du Papier et du Livre à Lenningen (D) ; à l’Abbaye d’Alspach (F) ; au Kaysersguet/Lieu d’Europe à Strasbourg (F) ; au « Offenburg Open » à Offenburg (D) ; à la Galerie Jean-François Kaiser, à Strasbourg (F) ; au Neuer Kunstverein,Aschaffenburg (D) ; au Musée Beyer, à Zürich (CH).
Ses œuvres ont été acquises par l’Artothèque de Strasbourg en 2012, par le Musée du Papier à Lenningen en Allemagne en 2014 et par le Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg en 2016. De plus, elle a été nominée par le MAMCS Strasbourg pour le « Oberrheinischer Kunstpreis » en 2016. En juillet 2017, elle a été invitée par Sydney SNO Contemporary Art Projects pour une résidence d’un mois, suivie d’une exposition. Celle-ci a bénéficié de l’aide de l‘Aide Individuelle à la Création de la DRAC – Grand Est / Ministère de la Culture.



Sophie Potelon

Depuis septembre 2014, Sophie Potelon, originaire de Colmar, est chargée des résidences et membre du comité d’acquisition de la fondation Kadist (Paris). Diplômée d’un master recherche en histoire de l’art contemporain et d’un master professionnel en pratiques curatoriales (Paris IV – Sorbonne), elle débute comme assistante d’artiste (Michel Blazy). Elle rejoint ensuite rejoindre l’équipe de l’agence de production Eva Albarran comme chargée de production et de médiation, particulièrement sur l’évènement parisien Nuit Blanche (édition 2011 sous la direction artistique d’Alexia Fabre et Frank Lamy, édition 2012 avec Laurent Lebon, édition 2013 avec Chiara Parisi et Julie Pellegrin et enfin l’édition 2013 avec José Manuel Gonçalves). Depuis 2014, elle a pu accompagner des artistes et commissaires internationaux lors de leur résidence à Kadist dans la production de nouvelles oeuvres/expositions comme Meiro Koizumi (Japon), Julia Morandeira
Arrizabalaga (Espagne), Em’kal Eyongakpa (Cameroun), Otobong Nkanga (Nigeria), Biljana Ciric (Serbie), Nana Oforiatta Ayim (Ghana), Shooshie Sulaiman (Malaisie), Haig Aivazian (Liban), iLiana Fokianaki (Grèce). Pour la constitution de la collection de Kadist, elle se spécialise dans la prospection auprès de la jeune création africaine. Récemment elle a fait partie du jury des résidences d’artistes du Künstlerhaus Bethanien, Berlin ou a été invitée par la commissaire Marie-Ann Yemsi à la table ronde « l’expérience du commun » à La Colonie, Paris. En 2018, elle s’intéresse particulièrement à l’Afro-féminisme en accompagnant la résidence
de l’artiste américaine Martine Syms.
 
 
 
 Partenaires