Cinéma et Image Animée

 
 

Trois courts métrages en Grand Est
cinéma et image animée

Décors © B. Segura

Cet automne, Reims accueille Antoine Calmel et son équipe pour "Mamonstre". Hélène Rastegar tourne "Nocturnes" en Alsace, et Despina Ricci y tournera "J’ai cru que tu partais sans moi".
En savoir +








Mamonstre

Le court métrage d’Antoine Calmel, "Mamonstre", est produit par Offshore. Le tournage se déroulera à Reims du 29 novembre au 5 décembre et prendra pour décors hôpital, tribunal, prison et boîte de nuit.

Synopsis

De nos jours Anna "adulte" attend son premier enfant. Début des années 2000, Anna "ado" pleure dans un tribunal. Entre les deux, il y a sa mère. Celle qu’elle n’a jamais cessé de surnommer "Mamonstre", et qui la hante encore aujourd’hui.


Nocturnes

Premier court-métrage d’Hélène Rastegar, "Nocturnes" est produit par Le G.R.E.C et sera tourné du 12 au 15 novembre à Strasbourg. Il a bénéficié des aides à l’écriture et au développement de l’Agence culturelle. Soutenu en production par l’Eurométropole de Strasbourg, le film rassemblera par ailleurs de nombreux techniciens et comédiens locaux. Des prises de vues auront lieu au Parc de l’Orangerie et dans le quartier du Port du Rhin.

Synopsis

À 23 ans, Tes porte le poids de son existence comme une carapace trop lourde. Mais une rencontre, presque banale, va peu à peu libérer la jeune femme de ce fardeau…


J’ai cru que tu partais sans moi

Le court-métrage de Despina Ricci, produit par Wombat Films et soutenu par la région Grand Est, sera tourné entre fin novembre et début décembre. Les équipes techniques et artistiques sont composées en majorité de techniciens et d’artistes locaux. Le tournage, d’une durée de 5 jours, aura lieu à Strasbourg et dans sa périphérie.

Synopsis

Sabine, cinquante ans, est chauffeur de poids lourd aux alentours de Strasbourg. Son quotidien est bousculé par le rachat soudain de son entreprise par une multinationale et les méthodes de management de cette dernière. On lui impose un binôme, Manon, la vingtaine. Sabine, va, à priori s’y opposer.


 
 
 
 Partenaires