Spectacle Vivant

 
 

Résidence de la compagnie Tête allant vers…
spectacle vivant

Continuum © cie Tête allant vers...

La compagnie Tête allant vers… est en résidence du 25 avril au 5 mai pour la création du spectacle "Continuum" / Corps & Objet / Installation vivante et structures manipulées. Une étape de travail est proposée aux professionnels le jeudi 4 mai à 14h30.
En savoir +

De la rencontre entre Christine Pierre et Anatole Zembok naît la compagnie Tête allant vers en 2011. Ils centrent leur recherche sur la relation corps-objet en construisant en direct des structures évolutives. Un univers épuré, organique et poétique qui met en scène le geste du constructeur dans son rapport à l'espace, la matière, et dans son rapport à l'autre.

Le duo explore le corps en mouvement à travers la conception, réalisation et manipulation de structures évolutives puisant son inspiration dans l’art cinétique, les systèmes structurels (tenségrité, structures développables, maillages etc...). Une quête d’équilibre et de déséquilibre qui fait naître un rapport très étroit entre les corps et la matière, qui questionne l'homme face au matériau brut. Des spectacles-installations qui touchent au nouveau cirque et à l'architecture, avec la volonté d’apprivoiser, dompter et "sculpter" à vue, sans artifice, sans trucage.


Continuum / Corps & Objet / Installation vivante et structures manipulées

Une traversée onirique du temps, des espaces et de la matière, dans des installations en continuelles mutations.

Un projet pensé DANS et HORS les murs.
Tout-public à partir de 8 ans.

"Aujourd’hui, l’humanité tout entière peut "s’en sortir" au mieux et de façon durable, car nous disposons d’un esprit pour penser, découvrir des principes et les appliquer afin de pouvoir faire plus avec moins" 
R. Buckminster-Fuller (Manuel d’instruction pour le vaisseau spatial "Terre", 1969)

Pour ce projet, la compagnie continue sa recherche sur la relation entre le corps et l'objet par la construction en directe de structures évolutives (basées sur les principes architecturaux de la tenségrité, des structures dynamiques et déployables, et l'utilisation de systèmes low-tech). Une installation vivante où il est question de notre manière d'habiter le monde, du rapport de l'homme à son environnement, de son envie de se greffer à un lieu, de le traverser, le transformer, faire corps avec lui. Trois individus liés métaphoriquement et physiquement à la composition de l'espace et aux matériaux, en marche vers l'impermanence et le mouvement perpétuel. Un projet entre sciences et poésie, où corps et matières font émerger les allégories visuelles.

Ce projet est inspiré par le concept "d’éphéméralisation" développé par Buckminster-Fuller (1895-1983), philosophe-architecte-designer à forte conscience planétaire, qui prônait un idéal futuriste du "faire plus avec moins", ou comment une "révolution constructive de l’architecture et du design" pourrait être une solution à l’avenir du monde construit.


  • Création : le 10 février 2018, La Passerelle (Rixheim)
  • Co-production : La Passerelle (Rixheim, 68); RAMDAM Un Centre d'Art (Ste Foy-les-Lyon, 69) et recherches en cours


 
 
 
 Partenaires